Nouvelle Donne

Nouvelle Donne

Le site de la nouvelle littéraire

Novembre 2019

Édito

Eh bien voilà, ça devait arriver, nous avons re-changé d’heure. La nuit du 26 au 27 octobre a été plus longue, ce qui n’a sans doute pas ravi les insomniaques mais a fait plaisir aux marmottes, qui ont pu s’adonner impunément une heure de plus à leur vice préféré, tandis que quelques-uns en auront peut-être profité pour laisser libre cours à un autre coupable penchant : la lecture. Nous ne saurions trop les y encourager, ce n’est pas la matière qui manque.
Ainsi, les fidèles lecteurs de Nouvelle Donne vont-ils pouvoir se mettre sous la dent dès aujourd’hui L’histoire d’un gars de Pierre Roux qui, dans le genre absurde, déjanté, loufoque etc., vaut le détour. Puis viendront Zoé, de notre illustratrice Corine Sylvia Congiu, qui a décidément tous les talents, Après les fêtes de Marthe Machorowski, portée par un humour rageur et quelque peu glaçant, et enfin Le bras cassé, de Monique Romagny-Vial, nouvelle dont notre Comité de lecture au complet a tenu à souligner la qualité d’écriture. Un panel éclectique qui prouve, s’il en était besoin, que nous sommes ouverts à tous les genres. Cela nous mettra presque à Noël, avec en réserve quelques textes qui se bousculent déjà au portillon pour 2020. Les auteurs ne chôment pas et le Comité de lecture non plus ! Pour information, nous avons reçu et lu en 2019 plus de 150 textes et en avons retenu 22.
Et, bien sûr, d’autres sites s’intéressent comme nous à la publication de nouvelles : le dernier en date porte le nom rigolo de Le loup et le phoque. Si vous voulez faire connaissance avec eux, allez visiter notre rubrique « appels à textes », vous y découvrirez également, outre ces sympathiques animaux, la Revue Saint-Ambroise et les éditions Animal debout, à l’affût de nouveaux talents. C’est dire qu’ils n’attendent que vous, chers auteurs.
Avant de nous quitter, un petit conseil : si vous ne savez pas comment vous occuper les 8, 9, 10 et 11 novembre, allez donc faire un tour au Salon de l’autre Livre, Halle des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille-du-Temple Paris IVe : le programme est si alléchant que quatre jours ne suffiront peut-être pas à assouvir votre faim de lecture. Pour ce qui est de la faim tout court ou plutôt de la gourmandise, nous conseillons plutôt les différents salons de la gastronomie et des vins qui fleurissent un peu partout en cette période de l’année (à Saint-Etienne, par exemple). Bon appétit !

Brigitte Niquet

Directrice de publication

Brigitte Niquet Directrice de publication

Continuez à nous envoyer vos textes (en respectant notre règlement), nous serons heureux de les lire et de publier les meilleurs.

Notre appel à textes permanent !

le top 10 des nouvelles publiées :
1 Article : À VENDRE (4.45 - 31 votes)
2 Article : Après les fêtes (4.44 - 11 votes)
3 Article : Les marées du temps (4.43 - 51 votes)
4 Article : Rage dedans (4.41 - 29 votes)
5 Article : Le Peintre (4.37 - 35 votes)
6 Article : Les amoureux silencieux (4.36 - 36 votes)
7 Article : Embellie (4.35 - 23 votes)
8 Article : Ne pas se retourner (4.35 - 17 votes)
9 Article : La dernière compétition. (4.29 - 9 votes)
10 Article : Vertige de l’amour (4.24 - 54 votes)

Derniers articles

  • Concours Gérard de Nerval de la nouvelle 2020

    Nous avons le plaisir de vous annoncer le lancement du concours Gérard de Nerval de la nouvelle 2020 sur le thème "Inquiétante disparition au Touquet".
    Le concours est ouvert du 1er novembre 2019 au 31 mai 2020.
    Les textes doivent être envoyés par mail à arthemuse.editions@gmail.com
    Toutes les (...)

  • Vous êtes ici, Mickaël Auffray,

    par Nathalie Barrié

    Mickaël Auffray, auteur de Makina et autres boucheries, chroniqué l’an dernier ici‑même sur le site de Nouvelle Donne, récidive, armé de la pointe acérée de sa meilleure plume, qui nous déconcerte et nous divertit inlassablement. D’un détail bien observé, d’un commentaire acidulé placé au bon moment, (...)

  • Edito novembre 2019

    par Brigitte Niquet

    Eh bien voilà, ça devait arriver, nous avons re-changé d’heure. La nuit du 26 au 27 octobre a été plus longue, ce qui n’a sans doute pas ravi les insomniaques mais a fait plaisir aux marmottes, qui ont pu s’adonner impunément une heure de plus à leur vice préféré, tandis que quelques-uns en auront (...)

  • L’HISTOIRE D’UN GARS

    par Pierre Roux

    C’est l’histoire d’un gars. Il a un appartement et une vie somme toute ordinaire : son métier est peu intéressant ; sa vie amoureuse est triste sans être désastreuse ; il s’entend bien avec sa famille et a quelques bons amis, quelques potes, quelques connaissances. Il a fait des études, mais pas trop. (...)

Notre appel à textes permanent !

Continuez à envoyer vos textes (en respectant notre règlement), nous serons heureux de les lire et de publier les meilleurs.