Nouvelle Donne publie !

Nouvelle Donne N° 35 retardé !

(actualisé le )

La parution de Nouvelle Donne est provisoirement suspendue jusqu’au 30 juin

(date à laquelle sortira en kiosques le n° 35, initialement prévu pour le 30 mars).

Les raisons de ce retard programmé sont nombreuses mais avant tout financières. Les NMPP mettent une pression de plus en plus grande sur la presse indépendante (augmentation des tarifs pour les invendus, sévères accrocs dans la diffusion). Pour ces mêmes raisons, en l’espace de très peu de temps, de nombreux “petits” titres ont disparu des rayons des maisons de la presse et des libraires, et la vivacité de l’édition et de la presse indépendantes en a pris un sacré coup en ce début d’année 2004 (la liste des disparus est longue. Pour plus d’infos, vous pourrez lire avec profit l’édito de la revue “L’œil électrique”).


Pour ce qui concerne Nouvelle Donne, heureusement la mauvaise passe n’est que temporaire. En dix ans d’existence, nous avons appris à nous sortir des situations difficiles. Nos efforts ces prochains mois vont se concentrer sur la réorganisation de l’association « L’Entaille » (éditrice de Nouvelle donne) de façon à faire en sorte que l’argent frais arrive indépendamment des ventes du mag. Jusqu’à présent, en effet, c’était les ventes d’un numéro qui permettaient de financer le suivant. Vu les difficultés que les cols blancs de tous ordres nous imposent, il est primordial à présent de ne plus être tributaire uniquement des ventes. Les responsables de l’association sont donc en ce moment même en train de mettre en place un nouveau pôle d’activités qui permettra à court terme de rendre le magazine parfaitement autonome (ateliers d’écriture, concours de nouvelles, édition de produits annexes).


À titre d’information, le n° 35 de Nouvelle Donne est prêt à partir chez l’imprimeur. Quant au n° 36, le contenu est déjà bouclé. La suspension, je le répète n’est que temporaire, et sitôt l’argent frais rentré dans les caisses, la parution reprendra sur le même rythme qu’auparavant.


Je compte sur le soutien de vous tous. Éditeurs, revuistes, auteurs, fidèles ou occasionnels de Nouvelle donne, sachez que l’aventure continue, plus que jamais. Vous serez informés avant l’été au moment de la reprise de la parution.


Cordialement,


Fabrice Bourland.