Nouvelle Donne publie !

Nouvelle Donne

Un an sans se voir

Édito de juillet 2021

L’année dernière à même époque, nous vous annoncions la publication par La chambre d’échos de notre recueil Le chien attaché au poteau électrique. Pas de bol : suite au contexte sanitaire, toutes les opérations de lancement, salons et autres réjouissances ont été annulés. Ceci incluant nos réunions d’équipe, nous n’avons même pas pu sabler le champagne « en présentiel » comme l’on dit au bureau ! Les festivités restent à venir.

A propos de bureau, après avoir « télétravaillé » pendant une année pleine, je n’ai retrouvé mes collègues que récemment, doublement vaccinée. Vous l’avez sans doute constaté comme moi, il y a des joies qu’on n’aurait pas imaginées : retourner à la cantine et y redécouvrir les visages en entier. Formidable ! Rire ensemble autour d’un café. Fabuleux ! Et le plus merveilleux : le discret et délicat sourire d’un passant inconnu dont on a croisé le regard.

Peu importe la présence ou non du soleil, les sourires démasqués éclairent le quotidien et le début de la période estivale. Nouvelle Donne la conjugue au féminin en vous proposant tour à tour ces jolies pépites :
Nuit de Laurence Goergen nous emmène un soir d’été dans une maison du sud pleine de parfums et de souvenirs, et nous fait toucher avec délicatesse le moment minuscule et fragile où s’amorce le retour à la vie après un long deuil. Une très belle écriture de femme.

La face cachée de Nadia Harre est une nouvelle ensorcelante et mystérieuse : certains l’ont d’ailleurs plutôt qualifiée de conte. Pleine de poésie, elle nous entraîne dans l’univers étrange et magique de la féminité des très jeunes filles, à la fois soumises et ensauvagées par la lune. On en sort plein d’interrogations et ébloui.
Passez tous un bel été.

Anne-Elisabeth Desicy Friedland, présidente

Continuez à nous envoyer vos textes (en respectant notre règlement), nous serons heureux de les lire et de publier les meilleurs.

Notre appel à textes permanent !

le top 10 des nouvelles publiées :
1 Article : On voit s’obstiner, chez le poète vieilli, une volonté d’éblouir (4.81 - 31 votes)
2 Article : Nage et tu retrouveras ton souffle (4.72 - 9 votes)
3 Article : Les marées du temps (4.68 - 127 votes)
4 Article : Les merveilles (4.65 - 40 votes)
5 Article : COMME Á OSTENDE (4.62 - 21 votes)
6 Article : QUI NE DIT MOT CONSENT (4.59 - 51 votes)
7 Article : Embellie (4.54 - 35 votes)
8 Article : Faux départ (4.52 - 25 votes)
9 Article : À VENDRE (4.51 - 43 votes)
10 Article : Le Peintre (4.51 - 47 votes)

Derniers articles

  • Il pleut des zèbres, Mickaël Aufrray,

    par Nathalie Barrié

    Mickaël Auffray nous a « habitués », si l’on peut dire, à des situations insolites et variées. C’est ce que nous aimons chez lui, et qui va de pair avec son imagination pleine d’humour.
    Il pleut des zèbres est à toutefois prendre au sérieux, car la nouvelle éponyme nous propose un conte dans lequel des (...)

  • La face cachée

    par Nadia Harre

    Pas après pas
    J’avance
    Prisonnier sous la lune.
    Hirahata Seito
    Les nuits où la lune fait les filles sans sommeil, yeux grands ouverts sur le silence de la maison, les plus sauvages d’entre elles se glissent au dehors, longent les murs du village éclairés comme de jour. S’enfuient pour rejoindre (...)

  • Nuit

    par Laurence Goergen

    Les murs étaient encore chauds de l’après-midi. Elle s’installa sur le vieux canapé de la terrasse, comme tous les soirs d’été, pour profiter du calme du jardin avant d’aller retrouver sa chambre et ses insomnies. Les insectes s’en donnaient à cœur joie dans l’ombre. Alourdies de chaleur, les collines (...)

  • Un an sans se voir

    par Anne-Élisabeth Desicy Friedland

    L’année dernière à même époque, nous vous annoncions la publication par La chambre d’échos de notre recueil Le chien attaché au poteau électrique. Pas de bol : suite au contexte sanitaire, toutes les opérations de lancement, salons et autres réjouissances ont été annulés. Ceci incluant nos réunions (...)

Notre appel à textes permanent !

Continuez à envoyer vos textes (en respectant notre règlement), nous serons heureux de les lire et de publier les meilleurs.