Nouvelle Donne

Nouvelle Donne

Le site de la nouvelle littéraire

Les derniers auteurs publiés

La vie… la mort… mode d’emploi ?

Edito – janvier 2018

Que les lecteurs de cet édito nous pardonnent un titre aussi sombre et agité qu’un ciel de tempête. Il n’était pas simple d’en trouver un plus léger, plus joyeux, quand l’année 2018 s’ouvre pour les amoureux de la littérature par la disparition de deux grands éditeurs, Bernard de Fallois et Paul Otchakovsky-Laurens. Différents dans leurs parcours et leurs engagements mais animés d’une inlassable curiosité, ils ont soutenu Françoise Chandernagor, Raymond Aron, Joël Dicker, Georges Perec, Marguerite Duras, Martin Winckler, Marie Darrieussecq, Emmanuel Carrère, Atiq Rahimiet d’autres encore… Pour saluer leur mémoire et leur travail, et puisque c’est de saison, nous formons des vœux pour que la douce énergie de la tristesse se transforme en pulsion vitale, celle qui nous sort de la torpeur, ouvre nos esprits, étanche notre soif de culture ou d’évasion, excite notre réflexion, provoque nos émotions, et fait souffler la vie de page en page. Ces pages que nous lisons, dévorons parfois, ou que nous cherchons à écrire, à « noircir » pour éclairer nos tourments comme nos espoirs. Nous espérons que 2018 nous donnera l’immense plaisir de publier de bonnes nouvelles, il n’existe pas de meilleur antidote au désarroi. Avant de vous lire et en guise d’étrennes, nous vous offrons un petit bouquet de citations où chacun, chacune d’entre vous, pourra cueillir une pensée, un sourire ou un hommage.

Vous savez, ma chère, que les dentistes vous disent de crier quand ils vous font mal. Moi, je vous dis : Pleurez ! pleurez ! Douces ou amères, les larmes soulagent toujours.
Un caprice, Alfred de Musset

Ah, vous autres, hommes faibles et merveilleux qui mettez tant de grâce à vous retirer du jeu ! Il faut qu’une main, posée sur votre épaule vous pousse vers la vie… Cette main tendre et légère…
La chatte sur un toit brûlant, Tennessee Williams

Évidemment
Évidemment
On danse encore
Sur les accords
Qu’on aimait tant
Évidemment
On rit encore
Pour des bêtises
Comme des enfants...

Michel Berger, chanson écrite et composée pour France Gall, en hommage à Daniel Balavoine.


Sophie Germain

Continuez à nous envoyer vos textes (en respectant notre règlement), nous serons heureux de les lire et de publier les meilleurs.

Notre appel à textes permanent !

le top 10 des nouvelles publiées :
1 Article : Étrangers (4.57 - 10 votes)
2 Article : Le Peintre (4.43 - 6 votes)
3 Article : Embellie (4.32 - 4 votes)
4 Article : La favorite (4.29 - 7 votes)
5 Article : Vertige de l’amour (4.24 - 42 votes)
6 Article : Next stop (4.22 - 5 votes)
7 Article : La dernière compétition. (4.22 - 5 votes)
8 Article : Salaud de Vian (4.07 - 13 votes)
9 Article : On vole un enfant (3.99 - 13 votes)
10 Article : Carottes et amour tendre (3.96 - 9 votes)

Derniers articles

Notre appel à textes permanent !

Continuez à envoyer vos textes (en respectant notre règlement), nous serons heureux de les lire et de publier les meilleurs.