Nouvelle Donne

Nouvelle Donne

Le site de la nouvelle littéraire

Rentrée 2019

Édito du 1er septembre 2019

Alors que les fleuves s’assèchent, que les arbres brûlent ici et aussi tout là-bas, que les orages d’été vous inondent sans préavis et font pleuvoir branches et tuiles sur vos têtes, qu’au travail ou sur la plage, tout un chacun sue à grosses gouttes sans rien pouvoir y changer, que le monde et le climat deviennent fous… la rentrée littéraire est là, instituée, immuable. Un nouveau tombereau de nouveautés (deux fois votre poids en livres, et même bien plus que ça !) va déferler et se déverser chez votre libraire favori (ou sur le net pour ceux qui préfèrent la pêche en ligne). Et comme d’hab, « Goûtez voir, m’sieur dames, il est tout bon tout frais, mon roman de rentrée ! » sera l’injonction d’une armée de chroniqueurs plus ou moins sincères ou plus ou moins aux ordres. Et la nouvelle, alors ? On n’en parle pas, elle n’existe pas : place, comme toujours, au roman-roi, qui y a seul droit de cité. Et pourtant, en musique par exemple, ont éclos de nouvelles tendances et modes de consommation culturelle. Le disque, noir ou argent, a CD la place à l’écoute au titre chez Deezer, Spotify ou ailleurs, distillée au goutte à goutte, au gré de l’instant et de vos envies. Même la fiction sur écran se découpe en tranches calibrées saucissonnées chez Netflix et les autres. Alors, pourquoi pas de même avec la fiction écrite ? En un mot : et pourquoi pas la nouvelle, bord d’elle ? Pourquoi ne pas croquer une à une les cerises sur l’arbre au lieu d’ingurgiter ce menu complet que l’on appelle souvent pavé, parfois bien lourd et indigeste ? Avec la nouvelle, ni longueurs ni circonvolutions inutiles, ni aigreurs d’estomac ni cervelle de lecteur alourdie d’une indigestion de mots, de sagas, de suites à tiroir et de péripéties feuilletonnesques, de galeries de personnages, en-veux-tu-en-voilà. Et c’est ce que Nouvelle Donne continuera à vous offrir dès cette rentrée : fraîcheur, brièveté, concision, légèreté qui fait mouche, chute calibrée au détour de la page ultime, brutale ou plus subtile, à mourir de rire ou d’effroi – de froid aussi ? Non, quand même pas. Bref, le remède idéal à la croissance infinie des pages et des personnages.
A Nouvelle Donne, on y croit toujours dur comme fer, aux fictions dégonflées (ou parfois assez gonflées). Et pour le même prix (en fait c’est gratuit !), on va jusqu’à vous l’illustrer à la carte, tout en laissant largement place à votre imagination grâce au talent, à la souplesse et à l’infinie versatilité graphique de notre illustratrice attitrée. Alors cette rentrée : chez nous, ou chez eux ? Moi, je vais m’en croquer une petite dernière avant la soupe, tiens.

Jean-Michel Calvez

Continuez à nous envoyer vos textes (en respectant notre règlement), nous serons heureux de les lire et de publier les meilleurs.

Notre appel à textes permanent !

le top 10 des nouvelles publiées :
1 Article : Les marées du temps (4.49 - 39 votes)
2 Article : À VENDRE (4.46 - 26 votes)
3 Article : Ne pas se retourner (4.44 - 16 votes)
4 Article : Sharia Baudelaire (4.43 - 7 votes)
5 Article : Embellie (4.42 - 14 votes)
6 Article : Les amoureux silencieux (4.38 - 34 votes)
7 Article : Rage dedans (4.37 - 27 votes)
8 Article : Le Peintre (4.33 - 33 votes)
9 Article : La dernière compétition. (4.29 - 9 votes)
10 Article : Frontières (4.27 - 22 votes)

Derniers articles

  • Douzième salon du livre de Mesquer

    par Éric Mercier

    Tous les ans la commune de Mesquer organise un salon du livre (en 2020, ce sera sa 12ème édition) qui accueille plus de 180 exposants. Lors de ce salon est remis le prix du concours littéraire composé d’un trophée et de places de spectacle.
    Le thème retenu par le jury du concours, présidé par (...)

  • Benoît Fourchard – Devaquet si tu savais – Éditions Lunatique 2019

    par BN

    Devaquet, Devaquet, ça me rappelle quelque chose. Ah mais oui, c’étaient mes premières années d’enseignement en fac et les étudiants avaient séché mon cours pour aller manifester contre la fameuse loi qui prétendait leur imposer la sélection à l’entrée à l’université. C’était en 1986 et les remous qui (...)

  • Rentrée 2019

    par Jean-Michel Calvez

    Alors que les fleuves s’assèchent, que les arbres brûlent ici et aussi tout là-bas, que les orages d’été vous inondent sans préavis et font pleuvoir branches et tuiles sur vos têtes, qu’au travail ou sur la plage, tout un chacun sue à grosses gouttes sans rien pouvoir y changer, que le monde et le climat (...)

  • Sharia Baudelaire

    par Alexandra Parrs

    Azim est arrivé rue Baudelaire, à Paris. Il y a deux ans qu’il est parti et il tient le cylindre de fer entre ses doigts. C’est un véritable miracle qu’il ait réussi à ne pas le perdre. Ses doigts sont sales, abîmés par l’eau salée, les coups, un doigt a été cassé avant la traversée de la Méditerranée. Il (...)

  • La ville de Bessancourt organise un concours de nouvelles policières

    La ville de Bessancourt organise un concours de nouvelles policières ayant pour président de jury Alexis AUBENQUE.
    Le thème de cette 16e édition est « l’intolérance ».
    La clôture de ce concours a été fixée au 31 janvier 2020.
    http://www.ville-bessancourt.fr

Notre appel à textes permanent !

Continuez à envoyer vos textes (en respectant notre règlement), nous serons heureux de les lire et de publier les meilleurs.