Nouvelle Donne publie !

Résultats de notre concours « neige »

par Brigitte Niquet

Il n’a pas neigé beaucoup cet hiver, mais cela n’a pas empêché les flocons de venir se poser délicatement sur nos têtes, voire de nous ensevelir sous la ouate : vous avez été nombreux à répondre à notre appel à textes et, pour le premier concours que nous organisons, nous sommes heureux de son succès, d’autant qu’il ne s’est pas limité à la France métropolitaine : nous avons reçu un texte du Canada (le thème s’y prêtait, bien sûr…) mais aussi un de Singapour et un de Guadeloupe ! Une très belle participation, donc, dont nous espérons qu’elle se renouvellera et même s’amplifiera pour les prochaines éditions.

Après de longues délibérations du jury, quatre finalistes se sont détachés :

- L’or blanc, d’Arthur Balogh
- L’homme-pluie de Corinne Vuillaume
-  Il a neigé sur Yesterday d’Anne-Marie Debarbieux
- Jarkko de Guy Vieilfault

et ont été soumis à la lecture d’Andrea H. JAPP, présidente du jury.
Le 1er prix a été attribué à Il a neigé sur Yesterday, talonné de près par Jarkko (favori d’Andrea JAPP), qui a reçu un 2e prix mérité.
Conformément au règlement, Il a neigé sur Yesterday sera publié sur le site, illustré par Corine Congiu, à partir du 15 février et son auteur recevra, en outre, une carte-cadeau Furet du Nord de 50 €.
Jarkko sera publié sur le site à partir du 15 mars, également illustré par Corine Congiu.

Comme nous l’avions annoncé dans le règlement, le respect du thème a été notre premier critère d’évaluation. Nous avons dû éliminer certains textes reçus, qui ne manquaient pas de qualités par ailleurs, car ils étaient trop éloignés du thème ou ne s’y rattachaient qu’in extremis ou superficiellement. Nous définirons plus précisément la prochaine fois ce que nous entendons par « respect du thème », et également ce que nous entendons par « nouvelle » : certains textes étaient beaux ou émouvants, mais n’entraient pas dans le cadre de ce genre littéraire.

Merci, en tout cas, à tous ceux qui ont participé, bravo aux lauréats et à la prochaine fois.

Pour le Comité de lecture