Corine Sylvia Congiu

(actualisé le ) par Corine-Sylvia Congiu

Corine Sylvia Congiu est avant tout artiste peintre (Site de l’artiste). Agrégée d’Arts Plastiques en 1981. Depuis 1987, expositions personnelles ou collectives en galeries, musées, salons d’art contemporain...

En 1992, lauréate d’un Concours d’État, réalise un environnement peint d’une superficie totale de 350 m² dans le Hall du Lycée « Hugues Capet » à Senlis.

Elle débute une carrière internationale par une exposition à Moscou en 1995. Puis en 2001, à Séoul, Corée (MANIF, Séoul Arts Center). 2003 : Hong Kong, Chine : (Foire Internationale d’Art Contemporain). Alexandrie, Égypte (Rencontres au féminin, Centre Culturel Français). 2004 : Gênes, Italie, Palazzo Duccale (Manifestation internationale « Genova 04 ») et Palazzo Meridiana. 2005 : San Francisco, (Galerie Limn), Alger, (Galerie Top Action). 2008 : New York (chez M. Hoffman), 2009 : Damas (Musée National d’Art Moderne), Syrie. 2010 : Chicago, ARC Gallery. Rio de Janeiro du 6 au 26 août 2013.

En 2004, commande de la Fondation Art Dialogue, sous l’Egide de l’Institut de France. A partir de 1997, collabore régulièrement en tant qu’acteur et scénographe, au travail de Luc Fritsch, dramaturge et metteur en scène :

Elle crée la totalité de l’environnement pictural, soit 25 tableaux projetés sur grand écran (3m x 4m) de la performance théâtrale écrite et mise en scène par Luc Fritsch : « Ruines / L’Après-Vietnam à travers la survie d’un couple » et assure le premier rôle féminin (Théâtre de l’ Hôpital Ephémère, 1994). Premier rôle féminin et participation aux décors dans "La Ballade des mégots secs", pièce de Bernard Mazéas, mise en scène par Luc Fritsch, Avril 1999, Cave à Théâtre, Colombes ;

Elle est avec Luc Fritsch co-fondatrice du SIT’ (« Structure d’Investigations Théâtrales »), laboratoire de recherche théâtrale, actuellement en constitution.

Elle a publié de nombreux articles universitaires, écrit des nouvelles et 4 romans dont le premier La Libellule, est paru aux éditions FoG & Filli" (Février 2014), et, en hommage à son frère Christian Congiu (directeur de publication du magazine papier Nouvelle Donne, décédé en 2012), elle a rejoint l’équipe de « Nouvelle Donne ».