Nouvelle Donne publie !

Nouvelle Donne

Le gazon du Parnasse

En ce nouvel été où le COVID nous joue toujours l’invité-mystère (et ça n’est pas l’unique menace pesant sur nous tous, il y a la guerre à nos portes et tout le reste), lire, échapper au quotidien est de plus en plus un acte salutaire, un oxygène. Trois nouvelles par jour au minimum, matin, midi, soir, et la nuit en prime pour les insomniaques, seront une poignée de sable jetée sur le feu de nos pensées mauvaises, et le plaisir d’un ailleurs qu’on invite chez soi le temps d’un échange ou d’un café, d’une rencontre avec la fiction.
Pour cet été, Nouvelle Donne vous propose Les talons de ma mère de Laurence Gay-Pinelli, récit échevelé d’un ado mal en point, avide de paroles tant qu’il en est encore temps, transfiguration du milieu hospitalier sous l’effet de sa fièvre de mots et de souvenirs, tout cela empli d’une urgence vitale et jeté à la figure du lecteur perplexe, puis inquiet. Viendra aussi, à l’opposé du précédent, Vis-à-vis de Jean-Yves Robichon, récit subtil d’une rencontre à petits pas, par touches prudentes et comme sur la pointe des pieds, peut-être juste imaginée, qui sait.
A lire aussi, les premiers éléments du grand dossier « Plein feu sur la nouvelle » de la rédaction qui fera, en plusieurs épisodes, un point de situation sur la nouvelle en France, son statut, ses nœuds gordiens et ses espoirs, ses formes méconnues ou en devenir aussi car tout mute, évolue, s’adapte ou meurt. Tout cela entre point formel et interviews d’acteurs du domaine, y compris l’équipe de Nouvelle Donne qui se dévoilera un peu plus à vous via sa passion commune pour ce genre : en lire, en écrire, le pourquoi du comment.

Jean-Michel Calvez


Continuez à nous envoyer vos textes (en respectant notre règlement), nous serons heureux de les lire et de publier les meilleurs.

Notre appel à textes permanent !

le top 10 des nouvelles publiées :
1 Article : Exil (4.83 - 18 votes)
2 Article : VIS-À-VIS (4.76 - 13 votes)
3 Article : Les marées du temps (4.74 - 173 votes)
4 Article : COMME Á OSTENDE (4.72 - 43 votes)
5 Article : On voit s’obstiner, chez le poète vieilli, une volonté d’éblouir (4.67 - 33 votes)
6 Article : Les merveilles (4.65 - 40 votes)
7 Article : Embellie (4.58 - 38 votes)
8 Article : La face cachée (4.55 - 60 votes)
9 Article : Faux départ (4.54 - 26 votes)
10 Article : À VENDRE (4.52 - 44 votes)

Derniers articles

  • Statut de la nouvelle (Partie #3)

    par Jean-Michel Calvez

    Léo Lamarche
    Je crains fort de décevoir certains, car à la question "Pourquoi écrire des nouvelles ?", je réponds tout bonnement que je n’en sais rien. C’était il y a longtemps déjà, j’ai été happée par le démon du noir et j’ai commencé à écrire... la question de la forme ne s’est même pas posée, c’est venu (...)

  • Statut de la nouvelle (Partie #2)

    par Jean-Michel Calvez

    Les journaux, revues et magazines « papier » ont été un support historique à la diffusion de la nouvelle, support idéalement adapté au texte court grâce aux mensuels, revues et quotidiens. On sait que cela a commencé bien avant le XXème siècle, avec le roman en feuilleton à suivre, genre proche de la (...)

  • VIS-À-VIS

    par Jean-Yves Robichon

    Je ne suis pas sûr d’avoir voulu vivre dans ce pays, au pied de ce terril ensauvagé. Entre lui et moi, une simple bande de terre, mon jardin. Un potager aujourd’hui envahi d’herbes et dans lequel résistent encore quelques fruitiers. Une allée bétonnée le traverse ; le long, sur des fils tendus, du linge (...)

  • Brèves n° 120

    par Brigitte Niquet

    Nous ne saurions, bien sûr, manquer un numéro de Brèves, et tout particulièrement celui de l’été : quelle volupté d’emmener sur la plage, au lieu du traditionnel polar qu’on jette à la poubelle en quittant les lieux, un petit bijou, concocté par des gens qui aiment vraiment et inconditionnellement la (...)

  • Le statut de la nouvelle littéraire en France (Partie #1)

    par Jean-Michel Calvez

    La nouvelle serait-elle un genre mal-aimé en France, voire un genre maudit ? La réponse dépendra sans doute de celui à qui l’on pose la question : auteur (mais auteur de quel type d’écrit ?), lecteur, éditeur, mais aussi libraire. Et pourquoi pas le « non-lecteur » ? Celui qui ne lit que l’actualité, la (...)

Notre appel à textes permanent !

Continuez à envoyer vos textes (en respectant notre règlement), nous serons heureux de les lire et de publier les meilleurs.