Nouvelle Donne

Nouvelle Donne

Le site de la nouvelle littéraire

Édito – Mai 2019

Il chantait quoi, déjà, Yves Montand ? « Joli mai ne reviendra jamais », c’est bien ça ? Allons, Monsieur Montand, outre votre voix pour l’immortaliser, il a plus d’un tour dans son sac, le joli mois de mai, et le revoilà avec son cortège de muguet, de lilas, de roses, de tulipes, de jasmin, de magnolia… sans oublier notre édito qui refleurit à dates régulières. Il paraît que c’est à mon tour de « m’y coller », comme il est désormais de tradition de le dire au sein de notre vaillante équipe. Sacrifions donc quelques moments de farniente au soleil pour honorer cette nouvelle belle saison qui commence.
Pour être belle, elle sera belle, et d’abord grâce à vous, auteurs, qui êtes de plus en plus nombreux à nous faire confiance et à nous envoyer vos écrits. Nous ne pouvons les retenir tous, bien sûr, mais voici quatre pépites (de chocolat, what else aux alentours de Pâques ?) à vous mettre sous la dent : en mai, Tripalium d’Amélia François puis Les cris de Lenaïg Driquert, et en juin Rage dedans de Tim Storetto suivi de Le marchand d’histoires de Marie-Anne Lucas, cette dernière nouvelle, pleine d’optimisme, venant heureusement compenser la noirceur des trois autres…
Par ailleurs, nous saluons l’initiative des éditions Outlier, qui ont décidé de publier tous les ans une anthologie de la nouvelle. Nous nous réjouissons de retrouver dans l’édition 2018 On vole un enfant, d’Emmanuelle Sapin, un texte plébiscité par notre Comité de lecture. Vous trouverez la chronique du recueil ainsi que le moyen de vous le procurer sur notre site. Et ce n’est pas fini, Outlier nous annonce pour le jeudi 23 mai une soirée sur le thème : Où en est la nouvelle aujourd’hui en France ? C’est à 19h30, à la librairie « Le Merle moqueur » 51 rue de Bagnolet, 75020 Paris, Métro Alexandre Dumas. Emmanuelle Favier mènera le débat. L’entrée est libre, bien sûr. [1]

Enfin, l’affluence de « nouvelles nouvelles » nous a fait penser que notre équipe devrait peut-être se renforcer et c’est là qu’est tombé du ciel Dominique Perrut, un « ancien » de Nouvelle Donne papier, qui nous a proposé ses talents et ses compétences de critique littéraire et que nous avons accueilli avec la joie que vous imaginez. Guettez-le dans notre rubrique « chroniques de recueils », il ne tardera pas à y apparaître.
Bonne écriture et bonnes lectures !

Brigitte Niquet
Directrice de publication

Continuez à nous envoyer vos textes (en respectant notre règlement), nous serons heureux de les lire et de publier les meilleurs.

Notre appel à textes permanent !

le top 10 des nouvelles publiées :
1 Article : Frontières (4.63 - 19 votes)
2 Article : Ne pas se retourner (4.4 - 15 votes)
3 Article : Embellie (4.38 - 13 votes)
4 Article : À VENDRE (4.37 - 19 votes)
5 Article : Les amoureux silencieux (4.36 - 33 votes)
6 Article : Variation sur le vagabond (4.31 - 16 votes)
7 Article : Les marées du temps (4.31 - 26 votes)
8 Article : TRIPALIUM (4.29 - 9 votes)
9 Article : Comme une coque de noix (4.29 - 9 votes)
10 Article : Salaud de Vian (4.27 - 22 votes)

[1Pour préparer le débat, vous pouvez répondre au sondage : https://shoutout.wix.com/so/97MfH1G9K?cid=8232559c-0584-4372-9ac0-af7989183f63#/main … - 2 minutes et un cadeau à la clé !

Derniers articles

  • Notre appel à textes permanent !

    L’Entaille-Nouvelle Donne lance un appel à textes permanent de nouvelles. Tous les genres sont acceptés, pourvu que la forme de la nouvelle (« court récit en prose, généralement centré sur un seul événement ») soit respectée. Ce respect de la forme constitue un des critères d’évaluation. Il ne sera admis (...)

  • Concours de nouvelles de L’Indé Panda

    L’Indé Panda est un magazine numérique gratuit qui publie uniquement des nouvelles d’auteurs indépendants.
    Les sept premiers numéros sont toujours disponibles en ligne gratuitement et le huitième sortira au 1er juin. Notre neuvième appel à textes débutera le 15 mai 2019, avec une publication le 1er (...)

  • TRIPALIUM

    par Amélia François

    Mes tortionnaires ont quitté la salle à l’instant. Dans un coin, prostré, je prie désespérément pour que ce cauchemar cesse. Ma survie tient désormais à peu de choses. Trois ans. Voilà trois ans que je suis piégé. Réduit aux pires humiliations, j’essuie un peu plus chaque jour des traitements barbares et (...)

  • Edito - Mai 2019

    par Brigitte Niquet

    Il chantait quoi, déjà, Yves Montand ? « Joli mai ne reviendra jamais », c’est bien ça ? Allons, Monsieur Montand, outre votre voix pour l’immortaliser, il a plus d’un tour dans son sac, le joli mois de mai, et le revoilà avec son cortège de muguet, de lilas, de roses, de tulipes, de jasmin, de magnolia… (...)

Notre appel à textes permanent !

Continuez à envoyer vos textes (en respectant notre règlement), nous serons heureux de les lire et de publier les meilleurs.